Luciana La MARCA

Luciana La MARCA

AUTOMNE BLEU ET OR

PETITE DANSEUSE DE DOS

ECOLIERE

Certains artistes abordent la peinture à partir de leurs expériences intimes. Paralysé par l’angoisse Munch aperçoit au soleil couchant « des langues de feu au dessus du fjord bleu-noir de la ville ». C’est ainsi qu’il peint et décline en plusieurs toiles son célèbre “ Cri ”. D’autres comme Cézanne peignent à partir de la réalité soumise à l’exigence de la peinture. Il voulait faire rentrer la Sainte Victoire dans son tableau.

Il la voyait convexe “ regardez, elle fuit de son centre ” écrivit-il au poète et critique d’art Joachim Gasquet. Luciana La Marca peint ses paysages à travers son intériorité mais pour elle, la réalité semble se concentrer surtout dans l’attitude, le visage et le regard de l’être humain. Elle s’en inspire émerveillée. Elle la peint parce elle en est émue. Ses personnages semblent surpris dans des postures qui leur sont familières. L’aquarelle lui permet d’aller vite, de les surprendre. Toute son attention se concentre dans la soudaineté d’une situation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *