Jack Mello 2017-08-15T21:33:44+00:00

Jack MELLO

LA FÔRET

Contrastant couleurs à travers d’un flou d’encre, a surgi spontanément l’image d’une grande forêt!.

Dans tous les détails que j’ai travaillé pour cet oeuvre, je me vois comme un grand oiseau volant au-dessus des ces beaux champs avec des couleurs vives et en même temps le constat de la sobriété dans leurs images.

L’ÎLE

Découlant par un flou d’encre, la forêt transmet par ces formes, un grand sens de solitude et d’intériorisation qui se traduit par la fusion des couleurs et la sobriété du graphisme.

L’Île n’est rien de plus qu’une pensée dans une transe, un regard lointain et une découverte de la paix que nous trouvons en ferment les yeux.

Né à Bahia, au nord-est du Brésil, Jack Mello rejoint le rang des innombrables autodidactes des arts plastiques. A vingt ans, son inspiration est attisée par le fait de vivre dans un appartement blanc, très peu meublé, qui lui donnera l’impression de vivre dans un laboratoire. En 1994, la durabilité n’étant pas encore en vogue, il est invité à refaire la décoration de la discothèque « Kravitz » renommée à São Paulo, où il utilise des éléments à recycler.

Il commence la commercialisation de ses œuvres telles que des sculptures et des lampes. Le thème se poursuit par le recyclage de matériaux et l’exposition est nommée: « RE – EXISTENCE ».
L’artiste continue à participer des expositions à São Paulo, Rio, toujours en utilisant avec beaucoup de créativité les matériaux de récupération en ces œuvres. Il se servira aussi d’aluminium, de laiton , d’acyclique et de bombe.

En Octobre 2014, a lieu à São Paulo l’exposition individuelle « ENTRE GUERRIERS ET ANGES » dans l’espace « INOVE ». La note dominante de cette exposition est de montrer la vision de l’artiste dans la bataille de l’homme à la conquête de son propre espace physique et intellectuel. À ce stade, les matériaux et les supports se diversifient. Il est maintenant temps d’introduire l’encre. En alliant la finesse des traits et le pointillisme, l’Artiste réalise des compositions surréalistes ainsi que des images fantaisistes. C’est une série de trente cinq oeuvres.

Dans le même esprit, un autre travail plus dramatique et irrévérencieux avec des dessins que naissent au travers de taches d’encre. L’Artiste fait émerger des images d’où sont sorties des idées desquelles il extrait des contes, des histoires et des romans sur la vision qu’il a des préoccupations de la vie.
À l’invitation de BRESILARTFRANCE, Jack Mello se lance sur le marché international en exposant 2 œuvres à l’occasion du Salon Art Shopping au Carrousel du Louvre en mai 2016.